Menu Fermer

L'histoire de Montlobre

 

La petite fille au cerceau

Il y a bien longtemps, au Domaine Montlobre, une colonie de paix, travail et bonheur accueillait les garçons de 7 à 20 ans. C’était le temps de la Colonie de Montlobre. Ces enfants arrivaient de Montpellier et de toutes les villes alentours. Ils étaient souvent chenapans, parfois orphelins, et certains étaient envoyés par leurs parents afin de bénéficier d’une éducation.

Au milieu de ces garçons, les registres en ont compté 300 de passage, une petite fille au nom d’Alexandrine jouait au cerceau. C’était la seule fille présente à Montlobre, et n’était autre que l’enfant de l’adjudant major en charge de diriger la colonie. Celui-ci veillait à ce que les garçons se tiennent à carreaux, suivent les apprentissages qui leur étaient donnés, et s’attelaient correctement aux taches qui leur été confiées.

En effet, en plus de l’éducation littéraire et mathématique, les enfants ont bénéficié d’un apprentissage professionnel : agricole principalement, mais aussi dans l’industrie d’espadrilles et de chaises fines.

L’éducation religieuse était donnée dans la magnifique Chapelle de Montlobre. Cette dernière honore aujourd’hui la paix, le travail et le bonheur de la colonie en y logeant le chai d’élevage des vins du Domaine Montlobre, surveillés par la lumière transperçant les vitraux décorés de la silhouette de la petite fille jouant au cerceau.

Les bâtiments

La cave de Montlobre a été conçue par un des élèves de Ledoux, célèbre architecte de Louis XIV. Le style architectural se reconnait aux piliers sur lesquels repose le toit de la Chapelle et aux détails caractéristiques des pierres angulaires. La plupart des bâtiments de Montlobre n’ont pas été utilisés pendant environ cent ans. Durant les années 2000, ces derniers ont été rénovés avec soin, afin de retrouver leur caractère originel. La Chapelle de Montlobre est aujourd’hui notre chai d’élevage.